Angkor Vat

Angkor Vat est la plus importante destination touristique du Cambodge. Avec 1500 mètres de longueur et 1300 mètres de largeur, Angkor Vat est le temple le plus sophistiqué du parc archéologique.

Il est également le plus grand monument religieux d’Asie et probablement du monde entier. Construit au 12e siècle sur les ordres du roi Suryavarman II, Angkor Vat fut à l’origine un temple hindou avant d’être converti en temple bouddhiste au 14e siècle. Aujourd’hui encore, il accueille des pèlerins bouddhistes et hindous.

Lire la suiteRéduire

Angkor Vat, un des temples d'Angkor au Cambodge

Angkor Vat est avant tout le sanctuaire religieux le mieux conservé de tout le site. Tous les recoins du temple sont ornés par des bas-reliefs et des sculptures qui représentent des divinités, des animaux et des personnalités mythiques des cultes hindou et bouddhiste. S’étirant sur plus de 400 km² de superficie, le site d’Angkor est parsemé de monuments et de temples anciens qui sont partagés entre les croyances hindouistes et la philosophie bouddhique. Ainsi, la zone est répartie en trois sections, à savoir : la centrale, l’orientale et le nord-est. Angkor compte près d’une centaine de temples qui sont assez éloignés les uns des autres. Il ne sera pas possible de tous les visiter en une seule journée. Vous y trouverez également des structures hydrauliques, comme les bassins, les digues, les réservoirs et les canaux.

Centre culturel et administratif de l’Empire khmer, Angkor est le berceau de nombreux temples qui sont ouverts aux visites. Outre Angkor Vat qui est l’attraction principale du site archéologique, vous pouvez également visiter d’autres endroits de culte comme Ta Prohm qui est localisé dans la partie est d’Angkor. Ta Prohm est encore accessible bien qu’il soit envahi par la végétation. On y retrouve des arbres centenaires qui sont appelés tetrameles nudiflora dont les racines recouvrent presque entièrement le temple.

Preah Khan est un autre temple de 56 hectares qui mérite d’être découvert. Localisé à l’extrémité nord du parc archéologique, à 2 km au nord d’Angkor Thom, Preah Khan été le centre de propagation de la culture khmère. Il abritait également une université bouddhique qui a été bâtie en l’honneur de la victoire de Jayavarman II sur les Chams. Pendant l’apogée de l’Empire angkorien, Preah Khan aurait accueilli près de 1000 savants et professeurs. Aujourd’hui, ce temple de style complexe monastique à un seul niveau est envahi par les racines de fromagers géants, mais il demeure visitable.

Restauré il y a peu de temps, le petit temple de Banteay Srei a été bâti en 967 afin d’honorer Shiva. Ce monument ne ressemble pas tellement aux autres temples du site archéologique d’Angkor. Ses murs sont décorés avec des dessins en relief ce qui fait son originalité. Au cours de la découverte de ce temple, n’oubliez pas de prêter attention aux linteaux des portes qui comportent des gravures qui représentent des scènes de la mythologie brahmanique.

Il y a de fortes chances que votre visite du site d’Angkor vous amène jusqu’à Pre Rup qui est le temple d’État du roi Rajendravarman II. Construit en 961, Pre Rup est l’exact reflet du Mebon Oriental qu’il a fait construire 8 ans auparavant. La seule différence entre Pre Rup et Mebon est que ce premier possède une base en forme de pyramide. D’autres monarques ont apporté des transformations sur Pre Rup. Sous son règne, Jayavarman V aurait fait ajouter cinq autres sanctuaires consacrés aux divinités hindouistes.


L'histoire d'Angkor

Angkor est un parc archéologique cambodgien qui se compose par d’immenses ruines de temples et d’aménagements hydrauliques. Jadis, Angkor fut la capitale de l’Empire khmer qui régna du IXe au XVe siècle. Ce site se trouve dans les forêts situées au nord la rivière de Tonlé Sap, près de la ville de Siem Reap. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992, Angkor attire plus d’un million de visiteurs par an.

Bien que l’histoire d’Angkor retient que la cité n’a été bâtie qu’à partir du IXe siècle, d’autres théories avancent l’idée que la cité aurait déjà existé bien avant cette date et qu’elle aurait abrité près de 750000 habitants.

Jayavarman II est le fondateur de l’Empire khmer et donc d’Angkor. Ce site aurait été choisi du fait de sa proximité avec le lac Tonlé Sap qui fournissait à la population locale toutes les ressources dont elle avait besoin pour survivre. Par ailleurs, les plaines qui se trouvaient autour de la rivière étaient très fertiles. Elles étaient parfaites pour la culture du riz et des légumes.

Les premiers temples khmers furent construits aux alentours de 879. Peu avant l’an 1000, d’autres temples ont été érigés dont les célèbres Mebon Oriental, Phnom Bakheng et Pre Rup. Ce n’est qu’en 1130 que le roi Suryavarman II fit construire le plus grand et le plus complexe des temples de la cité : Angkor Vat. Plusieurs monarques se sont succédé à la tête d’Angkor à partir du XIIe siècle. Cette période coïncide avec la construction d’autres temples mythiques comme Preah Khan, Bayon et Ta Phrom.

La religion bouddhiste et la religion hindouiste se sont succédé à Angkor entre le XIIe et le XIVe siècle. C’est à peu près à cette période que la cité khmère commença son déclin. Aujourd’hui encore, les causes de ce déclin ne sont encore que des théories. Les historiens pensent que la décadence de l’Empire khmer d’Angkor serait due aux interminables guerres avec le royaume d’Ayutthaya qui est l’actuelle Thaïlande. D’autres théories avancent que la cité aurait perdu le contrôle de l’eau alors que la région connaissait une énorme sécheresse. À partir de 1431, le pouvoir décida alors de migrer vers Phnom Penh. C’est ainsi qu’Angkor fut abandonné.


Angkor, un lieu mythique du Cambodge

Angkor, un lieu mythique du Cambodge se trouve à 8 kilomètres de Siem Reap. Les temples et les nombreuses curiosités de ce parc archéologique s’étendent sur près de 400 km². Il vous faudra plus qu’une simple journée pour explorer le site en entier. Si vous ne souhaitez visiter que les temples, vous aurez besoin d’au moins 2 jours, durant lesquels vous allez découvrir les principales attractions et admirer un lever ou un coucher de soleil depuis les temples-montagnes. Pour profiter au maximum de tout ce qu’Angkor propose, il faut 4, voire 5 jours. Ainsi, vous aurez largement le temps de découvrir les temples les plus éloignés comme Rouluos, Banteay Srei ou Kbal Spean.

N’oubliez pas de prévoir des journées de repos entre les journées de visite, autrement, vous allez vous lasser rapidement.

À noter que les temples d’Angkor sont répartis sur 2 circuits, à savoir, un grand circuit de 26 kilomètres et un autre plus petit de 17 kilomètres. En suivant ces deux pistes, vous aurez la possibilité de voir les temples khmers les plus connus, et d'autres, moins connus également. Prenez soin d’être organisé pour les visites.


Bayon Angkor

Bayon Angkor a été construit au début du XIIIe siècle. Il s’agit du tout dernier temple-montagne bâti sous les ordres de Jayavarman VII, à l’apogée de son règne.

Pendant le règne de Jayavarman VIII, ce temple État fut converti à l’hindouisme, qui fut la religion officielle des Khmers à cette époque. Ainsi, de nombreuses représentations du Bouddha furent détruites puis remplacées par des images hindoues. D’autres structures furent mises en place à l’intérieur de BayonAngkor afin de rendre hommage aux divinités de ce culte.

Large de 22 500 m², Bayon est disposée de façon simple. Il se compose d’une pyramide à trois niveaux à l’intérieur duquel se trouvent des enceintes, des galeries, des tours et le sanctuaire central.

Bayon est décoré d’une façon particulière. Ses tours aux visages de bouddhas sont un trésor inestimable pour le peuple khmer et cambodgien. Ces constructions majestueuses sont la preuve de l’ingéniosité et de la créativité de ce peuple.


Angkor Thom

Angkor Thom est le site le plus proche de la civilisation moderne, car il se situe à environ 2 kilomètres de la ville de Siem Reap. AngkorT hom a été le carrefour où se déroulaient les échanges entre Khmers. La ville était, en effet, desservie par des routes et des voies navigables qui la reliait avec d’autres cités.

Il tient de rappeler qu’Angkor Thom a été la dernière capitale d’Angkor sous le règne de Jayavarman VII. Cette ville n’a été achevée que vers la fin du XIIe siècle. La ville était économiquement prospère. Ses infrastructures répondaient parfaitement aux exigences et aux besoins des milliers d’Angkoriens.

Au déclin de l’Empire Khmer dans les années 1800, les habitants commencèrent à déserter la ville, jusqu’à ce qu’elle devienne complètement inhabitée. Les plantes sauvages ont envahi les maisons et les édifices, et il en était ainsi jusqu’à l’arrivée des premiers explorateurs européens.

Pour vous rendre à Angkor Thom, l’idéal serait de prendre un taxi à Siem Reap qui vous amènera immédiatement sur le site. Siem Reap possède un aéroport qui est le plus fréquenté en Asie, car presque tous les touristes qui viennent pour découvrir Angkor y descendent. Si vous êtes à la recherche d’une solution plus économique pour aller à AngkorThom, le tuk-tuk est l’alternative la moins coûteuse, mais le plus agréable.

Liste des voyages incluant ou proposant cette activité :

* prix par personne à partir de et sur une base 2 personnes
t

150

créateurs de voyages

r

21946

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

144843

voyageurs nous ont fait confiance

Haut