Temples Angkor

Angkor a été la capitale de l’Empire khmer qui régna sur le Cambodge du IXe au XVe siècle. Les monarques qui se sont succédé à la tête de cet empire ont, tour à tour, bâti des temples à l’intérieur de la cité.

Classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1992, les ruines de ces temps attirent plus d’un million de visiteurs par an. Les temples Angkor sont la principale attraction touristique au Cambodge.

Lire la suiteRéduire

Visiter Angkor au Cambodge

La ville la plus proche du site d’Angkor est Siem Reap. Située à 8 kilomètres des premiers vestiges de l’Empire khmer, Siem Reap est le point de chute de tous les voyageurs qui souhaitent visiter les ruines d’Angkor. Notez que les temples sont séparés entre eux par des chemins qui peuvent faire quelques kilomètres. À moins que vous ne soyez un féru de randonnée, la marche relève de l’exploit. Aussi, une fois à Siem Reap, l’idéal est de louer des vélos, des motos, ou prendre les transports en commun qui sont un peu spartiates. Si vous tenez à votre confort, préférez, les voitures climatisées avec chauffeur ou le tuk-tuk.

Vous ne pouvez visiter le site d’Angkor si vous n’êtes pas muni du laissez-passer qu’il faudra acheter près de l’Angkor Panorama Museum. Ce sésame est disponible en trois versions, et il comporte votre photo et votre identité. L’accès au site est gratuit pour les moins de 12 ans. Les passeports des enfants doivent être présentés à l’entrée du site.

Le laissez-passer vous permet de visiter tous les temples qui se situent dans le parc archéologique, ainsi que ceux qui se trouvent plus loin. Pour les sites vraiment éloignés d’Angkor, il faudra payer des droits d’entrée.

Combien de temples à Angkor

Sachez que visiter Angkor au Cambodge prendra énormément de temps puisque le site est très vaste et que les temples sont éloignés les uns des autres. D'ailleurs, savez-vous qu'il existe plusieurs dizaines de temples à Angkor.

Se rendre dans le tout premier temple que vous rencontrez est l’erreur qu’il ne faut surtout pas commettre. L’idéal serait de privilégier les magnifiques temples qui sont situés autour et à l’intérieur du site, à l’instar d’AngkorThom et d’Angkor Wat. Par la suite, vous pouvez enchainer par Bayon, puis Ta Prohm qui est réputé pour ses gigantesques arbres aux racines tentaculaires, et ensuite par Preah Khan et ses chaussées de géants. Terminez le circuit avec Pre Rup depuis lequel vous pouvez admirer un splendide coucher du soleil sur le Cambodge.</p>

À la découverte des temples khmers

Avant de partir à la découverte des temples khmer, vous devez connaître quelques pans d’histoire qui les concernent.

Angkor est le fief des temples khmers. Les temples khmers que vous allez visiter sur l’ensemble du site sont du style temple-montagne, ou du style complexe monastique et qui a en leur sein des kilomètres de galeries.

De nombreux temples khmers d’Angkor ont été bâtis selon le principe du temple-montagne, ce qui est le cas d’Angkor Vat, Bayon, Ta Keo, Pre Rup, Baphuon et Bakong. Le temple montagne n’est autre que la représentation symbolique du mythique Mont Meru, qui est le centre du monde dans la religion hindoue et bouddhiste ou bien la représentation terrestre du domaine des dieux. Les murs qui sont érigés autour du temple central représentent les montagnes qui entourent le monde. Quant aux douves qui sont rectangulaires, elles symbolisent l’océan cosmique. C’est sur le sommet du temple montagne (en forme de pyramide) que repose les dieux et les rois.

Pour ce qui est du complexe monastique, qui soit dit en passant n’est pas un terme technique, elle est érigée sur un seul niveau. Contrairement aux temples de style montagne, le complexe monastique est entièrement plat. Les temples khmers qui respectent ce style monastique sont Ta Prohm, Banteay Kdei, Preah Khan, ainsi que tous les temples qui ont un nom qui débute par Banteay, qui en français signifie citadelle.

Il se peut que vous tombiez sur une galerie qui se présente sous la forme d’un long couloir carré qui entoure un sanctuaire central d’un temple khmer et qui est ouvert sur le côté. Les murs de ces galeries sont ornés par des bas-reliefs. Les plus longues galeries du site se trouvent à AngkorVat, et elles se visitent avec un guide local de préférence.

Jusqu’à ce jour, aucun historien, ni paléontologue n’a su expliquer avec exactitude les causes de l’effondrement de l’empire khmer. À la fin du XVIIe siècle, c’est-à-dire, à l’époque où les missionnaires portugais finirent par accéder aux tours en forme de lotus à Angkor Vat, l’empire khmer était déjà à l’agonie. Les théoriciens avancent que le déclin de cet empire est dû aux guerres menées contre les voisins birmans ou thaïlandais, et aussi par le fait que l’empire perdit le contrôle de l’eau. L’eau qui a été stockée dans les bassins n’a pas suffi à enrayer les sècheresses qui se sont succédé. En plus, des pluies torrentielles auraient anéanti l’ingénieux système hydraulique imaginé par les savants khmers. C’est pour cette raison que le pouvoir décida de se déplacer vers Phnom Penh.

Angkor Thom

Localisé à seulement 2 kilomètres de la ville de Siem Reap sur la rive droite de la rivière Tonlé Sap, Angkor Thom n’est autre que la capitale de la cité archéologique d’Angkor. Témoin de la grandeur de cet empire, Angkor Thom est le reflet du charme et de l’éclat de la culture angkorienne. C’est ce qui explique pourquoi cette cité est l’attraction principale du Cambodge.

Angkor Thom est érigé sur une superficie de 9 km². Cette cité a été aménagée sur un espace carré et est entourée par des remparts hauts de 8 mètres et des fossés. On raconte que cette ville a été construite pour protéger la région des incursions des Chams. Les portails d’entrée qui se trouvent de part et d’autre des remparts sont décorés avec des représentations immenses des visages des quatre grands monarques du panthéon hindouiste. Certaines zones de cette ville font encore l’objet de fouilles archéologiques.

Construits durant le règne de Jayavarman VII, les édifices encore debout sur Angkor Thom ont été réalisés par des Khmers qui ont suivi l’enseignement bouddhique mahayana et hindou de Shiva et Vishnou. Ces ruines ont été des représentations des dieux, des déesses et des autres personnages légendaires de ces deux croyances. Vous pouvez y visiter le palais royal, les temples et les terrasses archéologiques.

Bayon Angkor

Bayon est un temple-montagne destiné à la religion bouddhisme mahayana. Localisée à un carrefour entre les routes nord-sud et est-ouest, Bayon Angkor est en fait la structure centrale de l’ancienne cité fortifiée d’Angkor Thom. Ornée avec d’immenses sculptures qui datent de plusieurs siècles, Bayon est le plus mystérieux site d’Asie. Bayon ou montagne magique en français est une destination incontournable au Cambodge.

Bâti sur une superficie de 22 500 m², le temple de Bayon est disposé d’une façon très simple. Il se présente sous la forme d’une pyramide à trois niveaux, et qui abrite en son sein un sanctuaire central, des galeries et des tours.

Bayon est donc l’exact reflet du Mont Meru qui est un centre cosmique et le symbolique de l’univers hindou. Le temple est en contraste avec les temples khmers, dont la plupart sont entourés de murs concentriques et de fossés. Aucun mot exact ne peut qualifier l’architecture de Bayon qui est à la fois simple et complexe. Elle est également composée d’un réseau de galeries et de passages qui sont de véritables labyrinthes.

La tour centrale de Bayon est un édifice pyramidal de 42 m de hauteur et qui est surmonté par le visage de bouddha. Contrairement aux sanctuaires hindous qui sont rectangulaires, cette tour est circulaire. La religion bouddhique exige que les pèlerins tournent autour du sanctuaire central d’où sa forme.

Angkor Vat

Angkor Vat est le plus grand des temples du parc archéologique d’Angkor. Désireux de faire bâtir un temple d’État et capitale, le roi Suryavarman II ordonna la construction de cet imposant monument au XIIe siècle. C’est le temple le mieux préservé de tout le site. Aujourd’hui encore, des pèlerins bouddhistes et hindous y viennent pour prier.

Angkor Vat est l’archétype même de l’architecture khmère. Il est d’ailleurs le symbole du Cambodge, d’ailleurs, il figure sur le drapeau national. Pour information, Angkor Vat est le seul bâtiment au monde à être représenté sur un étendard.

Il est difficile de s’en apercevoir, mais Angkor Vat combine les deux bases de l’architecture khmère. Il est à la fois un temple-montagne et un temple monastique. Et comme les autres temples du site, il a été conçu afin de représenter le Mont-Meru, qui est la maison des dieux dans la mythologie hindoue.

Le temple est protégé par des douves, un mur de 3.6 kilomètres de longueur, et trois galeries rectangulaires qui sont emboitées l’une à l’intérieure de l’autre. Des tours en quinconce se dressent tout au centre du temple. Il semblerait qu’AngkorVat soit le seul temple à être orienté vers l’ouest, qui dans la religion hindoue est l’endroit où se trouverait Vishnou.

Le temple d’Angkor Vat doit impressionner par son architecture et ses nombreux bas-reliefs que l’on retrouve sur ses murs. Il est si magistral que beaucoup le considèrent comme la huitième merveille du monde. Si vous vous demandez "combien de jours pour visiter angkor ?" On vous dira de prévoir entre 2 et 4 jours pour ne rien manquer.

Avec toutes ces informations, vous vous demandez peut être :

Combien de jours sont nécessaires pour visiter Angkor ?

Vous avez le choix de prendre un pass pour un jour ce qui est un peu court pour profiter pleinement de la magie des lieux ou bien un pass 3 jours ce qui vous permettra de prendre le temps de visiter les lieux tranquillement de d'en apprendre plus sur chacun des temples environnants.

Liste des voyages incluant ou proposant cette activité :

* prix par personne à partir de et sur une base 2 personnes
t

150

créateurs de voyages

r

21946

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

144843

voyageurs nous ont fait confiance

Haut