Voyage Angkor

Angkor est indissociable à l'empire khmer puisqu'il témoigne de son faste et de son importance. Avec ses ruines extraordinaires, cette cité est située au Cambodge. Ces vestiges démontrent le savoir-faire de cette population médiévale. Ils permettent aussi d'en savoir plus sur le quotidien de ceux qui y ont vécu pendant des siècles.

Les temples d'Angkor

Angkor est un site archéologique situé au Cambodge au nord du Tonlé Sap, non loin de la ville de Siem Reap. Il abrite un ensemble de ruines et d'aménagement hydraulique. Il fut une des capitales de l'Empire khmer entre le IX et le XVe siècle. Cette cité perdue est classée au patrimoine mondial depuis 1992 par l'UNESCO. Depuis sa découverte, elle constitue une des principales attractions touristiques du pays. Chaque année, ce site attire plus d'un million de visiteurs. Il a été fondé au 9e siècle par le roi khmer Jayavarman II. Ce dernier est aussi à l'origine des aménagements hydrauliques, la base de la prospérité de l'empire et de la région. L'eau était indispensable à la culture du riz. L'édifice Preah Kô en 879 et le Temple-montagne Bakong en 881 sont relatifs à la cosmologie hindouiste à l'image du mont Meru. Ce lieu sacré est considéré comme l'axe du monde et l'endroit où les dieux vivent. En tout, ces sites religieux comprennent 109 tours et 5 niveaux concentriques. Les monuments sont construits en brique comme la plupart des architectures khmères de cette époque.

Angkor, un incontounable du Cambodge

Les Européens entrent en contact avec l'empire khmer en 1570 par l'intermédiaire des voyageurs portugais et espagnols. En 1819, la 1ere description du Royaume du Cambodge faite par un visiteur chinois est publiée par Jean-Pierre Abel-Rémusat. 1861 marque la redécouverte d'Angkor Wat et d'Angkor Thom par Henri Mouhot et l'abbé Sylvestre. Une seconde exploration a lieu entre 1863 et 1866 et est menée par Ernest Doudart de Lagrée dont les comptes-rendus sont publiés en 1873. Des fouilles archéologiques sont réalisées au début du XXe siècle. Le programme de préservation du site initié par l'UNESCO en 1993. Ce vaste centre urbain s'étend sur plus de 400 km² et la superficie totale du site atteint les 3000 km² avec une population estimée à plus de 700 000 habitants. Angkor constitue un des plus importants héritages patrimoniaux du Cambodge. Les structures hydrauliques comprenant des digues, des bassins, des canaux et des réservoirs, démontrent le savoir-faire et l'ingéniosité des bâtisseurs de cette époque. Ces vestiges soulignent la valeur culturelle et religieuse au sein de l'empire khmer ainsi que la hiérarchie sociale. Les structures centrales de chacun des 40 temples sont orientées vers le mont Meru.

Quand partir Angkor ?

Le Cambodge et les fameux temples du site d'Angkor se visitent tout au long de l'année. Les dates du séjour dépendent essentiellement des préférences de chacun. Néanmoins, vous devez tenir compte d'un certain nombre de facteurs. Les températures figurent en tête de liste. Entre novembre et mars, la température est agréable, mais cette période correspond aussi à la haute saison. Les touristes affluent en masse des quatre coins du monde. Ils apprécient particulièrement le paysage verdoyant. Le cadre idyllique des lieux est digne des cartes postales. Beaucoup de visiteurs préfèrent s'y rendre en avril et en mai. Certes, la température commence à être plus chaude, mais vous profitez d'un voyage plus calme et plus serein. Vous profitez également de l'abondance des fruits comme la mangue. La température est également agréable pendant les mois de juillet et août grâce à l'humidité. Les périodes de basse saison présentent de nombreux avantages. Les billets d'avion, les hébergements et les déplacements sont moins chers. Quelle que soit la saison, les touristes découvrent en même temps le quotidien des Cambodgiens. Leur vie est rythmée par d'innombrables fêtes et événements. Les touristes asiatiques sont ainsi nombreux à certaines périodes. C'est le cas pour la fête des eaux qui se déroule en novembre et qui dure trois jours. Une journée entière est nécessaire pour apprécier ce spectacle intéressant. Le Nouvel An khmer en avril et mai ainsi que la fête des Morts en septembre revêt une importance capitale. La plupart des hôtels proposent uniquement un service minimum. Ces évènements constituent une des occasions pour des retrouvailles familiales. Il en va de même pour le Nouvel An chinois en février.

Angkor Thom

Son nom, qui littéralement veut dire la grande cité se réfère au fait qu'il est le plus grand site archéologique de la zone. Il constitue la dernière capitale de l'empire khmer. La ville comptait près d'un million d'habitants à son apogée. Elle est accessible par l'une des cinq grandes portes d'entrée. Chacune d'entre elles est surmontée de quatre faces géantes. Quant aux ponts qui mènent vers ces entrées, ils sont bordés d'imposantes statues. Le site abrite d'impressionnants temples caractérisés par l'architecture angkorienne.

Le Bayon se trouve en plein centre de la grande ville avec ses dizaines de visages en sculpture. Tantôt les yeux sont grands ouverts, tantôt ils sont mis clos et tantôt ils sont fermés. Chacun de ses visages est également caractérisé par un sourire envoûtant.

En ce qui concerne Baphuon, ce temple se trouve entre le Bayon et le palais royal. Construit en 1060, il est érigé à la gloire de Shiva sous le règne d'Ydayadityavarman. La terrasse des Éléphants constitue un autre atout de ce site. S'étendant sur 300 mètres, les frises représentent des pachydermes sur tout son long. Cette terrasse est également reconnue pour ses fameux murs en retour de perron. Un peu plus loin, vous découvrez la terrasse du roi Lépreux. Elle doit son nom à la statue du personnage éponyme. Elle se trouve tout au nord de la terrasse des Éléphants.

Angkor Vat

Ce site est considéré comme un des emblèmes du Cambodge. Il témoigne de la grandeur et de l'importance de l'ancien empire khmer. Beaucoup lui accordent volontiers le titre de huitième merveille du monde. Signifiant la cité, il est construit aux alentours du 9e siècle. Ce site abrite certainement le complexe architectural le mieux préservé de l'empire khmer. À son apogée, il s'étend du Cambodge actuel jusqu'au Laos et à la Thaïlande. Avec plus de 750 000 habitants, Angkor figure parmi les plus grandes villes du monde médiéval. Se trouvant à proximité de l'Inde et grâce à une relation de plus de mille ans, le pays a tout naturellement adopté l'hindouisme. Les rois khmers font ainsi construire de magnifiques temples hindous à partir de 880. Dédié à la célébration du dieu Vishnou, celui d'Angkor Vat est érigé sous le règne de Suryavarman II. Ce monument se caractérise par ses plateformes carrées qui sont disposées de façon concentrique. Elles sont également alignées par rapport aux points cardinaux. Au final, ils dessinent une carte qui représente la Terre. Au centre se trouvent cinq tours dont la forme évoque celle d'un bouton de lotus. Chacun d'entre eux représente l'un des cinq pics du mont Méru. Il s'agit du lieu où vivent les dieux de la cosmologie hindouiste.

Combien de temples a Angkor ?

Yasovaeman, le fils et successeur de Jayavarman II est à l'origine de différents monuments en pierre tels que le Phnom Bakheng vers 900, le Pré Rup vers 960 et différents temples-montagnes comme Phnom Dei. Les ruines démontrent l'occupation humaine du site à l'âge de bronze d'après les fouilles archéologiques de la nécropole de Koh Ta Méas. Le site comprend plus d'une trentaine de sépultures avec d'innombrables offrandes. Plus de 159 individus y ont été enterrés. Des objets provenant des différentes fouilles sont exposés au musée national Phnom Penh. Des statues de Bouddha sont érigées sur le site lors de la conversion au bouddhisme. Angkor est abandonné vers 1431 par les Thaïs du royaume d'Ayutthaya. Le site est ensuite occupé par des moines bouddhistes entre le XV et le XVIe siècle. Les archéologues ont répertorié plus d'une quarantaine de temples à Angkor. Ces derniers incluent ceux qui sont à l'intérieur et à l'extérieur de la capitale de l'empire. Des bas-reliefs couvrent les murs de plusieurs temples. Ils racontent les deux grandes épopées de mythologie hindoue ainsi que les conquêtes des khmers. Au cours de votre visite, ne manquez pas le temple hindou Phimeanakas. Son architecture s'inspire du Kleang avec sa forme pyramidale à trois niveaux. Il est construit sous le règne de Rajendravarman à la fin du 10e siècle.

Comment visiter Angkor en 2 jours ?

Cela va forcément dépendre de ce que vous recherchez, mais le premier jour est souvent consacré à la visite d'Angkor Wat, où le lever et le coucher du soleil constituent un spectacle sans égal. Le Grand circuit vous offre aussi l'occasion de visiter au moins une dizaine de temples le même jour, notamment les plus importants. Quant au deuxième jour, il peut être consacré à la visite des temples à l'extérieur. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas d'acheter votre pass à la billetterie. Celui ayant une validité de 3 jours vous est conseillé dans ce cas. Il vous donne accès à tous les temples d'Angkor. Il est possible de survoler la zone en hélicoptère pour mieux admirer la beauté du site. Cette option vous permet d'avoir une vue d'ensemble de tous les monuments.

t

150

créateurs de voyages

r

21946

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

144843

voyageurs nous ont fait confiance

Haut