Comment se déplacer pendant votre séjour au Vietnam ?

Il existe plusieurs façons de se déplacer lors de votre séjour au Vietnam, chacune dépendant des finances allouées et de la durée de déplacement possible.
Si, pour les longs trajets, les transports en commun (comme les bus ou le train) sont à privilégier, les plus courtes distances peuvent être effectuées par « cyclo-pousse » ou encore par « moto-taxi », sans oublier les taxis traditionnels.
Il est toutefois recommandé d’être vigilent à la facturation du déplacement, afin d’éviter toute mauvaise surprise une fois arrivé à destination.
Le déplacement en barque sur le Mékong, activité pittoresque, doit être envisagé avec la plus grande prudence, les accidents étant fréquents.

Transports en commun

On vous recommande d'utiliser le bus ou le train si vous optez pour les transport au commun au Vietnam car ils sont économiques et pratiques.
Si le bus est moins onéreux que le train, il faut cependant prendre en compte que le trajet en bus d’une ville à l’autre, notamment si ces dernières sont éloignées, peut prendre plusieurs heures (voire dizaines d’heures, par exemple pour relier Ho Chi Minh à Hanoï), dans la mesure ou les bus s’arrêtent très régulièrement pour embarquer et débarquer des passagers tout au long d’une course.

En outre, les bus, en particulier les plus anciens, sont peu confortables et peu sécurisants.
C’est pourquoi il vous faudra privilégier, dans la mesure du possible, un transport en train si votre destination est précise.

Que vous effectuiez votre déplacement en bus ou en train, il est impératif de réserver votre trajet auprès de la compagnie de transport ou d’une agence sur place, afin d’éviter au maximum un placement inconfortable.

Transports pour les petites distances

Dans les grandes villes, comme Hanoï ou Ho Chi Minh, il est possible de se déplacer en taxi, en cyclo-pousse ou encore en moto-taxi.
Ces courses ne sont généralement pas très coûteuses, et permettent parfois d’éviter des conditions de circulations complexes aux abords des lieux touristiques.

Le cyclo-pousse, comme son nom l’indique, permet d’être transporté en vélo, ce qui reste relativement confortable en comparaison au moto-taxi, qui lui en revanche va bien plus vite que le cyclo-pousse.
Afin d’éviter au maximum les déconvenues, vous devez impérativement convenir du tarif appliqué avec la personne vous transportant. Vérifiez également le système de compteur du véhicule emprunté. En effet, il arrive parfois que certains taxis trafiquent leurs compteurs afin de faire payer aux voyageurs un tarif plus élevé.

Mis à part cette petite vérification à effectuer, les vietnamiens sont très accueillants et n’hésitent pas à renseigner les voyageurs pour leur indiquer le meilleur mode de transport d’un point à un autre. Certains vietnamiens ont des notions d’anglais, ils peuvent donc être compris plus facilement si vous ne parlez pas le vietnamien.

Quel que soit le mode de transport choisi pour vous déplacer au Vitenam, il est recommandé d’anticiper les durées de déplacement, afin qu’en cas d’activités touristiques prévues de part et d’autre du Vietnam, vous ne souffriez d’aucun retard sur votre programme.

Une fois ces durées anticipées, il ne vous reste qu’à choisir le moyen de transport adéquat.
Si les trajets en train sont considérés comme les plus rapide, le cyclo-pousse reste, avec la barque, un des moyens les plus pittoresques de traverser les grandes villes.
Il est toutefois vivement recommandé, en cas de transport fluvial, de privilégier les croisières en bateau aux barques traditionnelles, ces dernières ayant malheureusement mauvaise réputation en matière de sécurité.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

18522

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

122245

voyageurs nous ont fait confiance

Haut