Monnaie au Vietnam

Vous prévoyez de partir au Vietnam dans les prochaines semaines ? Vous pensez acheter des objets sur place ou payer vos hôtels en espèces ? Dans ce cas, la question de la monnaie vous intéresse sûrement.
L’economie au Vietnam ne repose pas sur la même devise qu’en Europe. Il faut donc s’adapter à l’argent local : le đồng.

Que faut-il savoir sur le đồng ?

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Vietnam :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes

Au Vietnam, la devise en rigueur est donc le đồng (₫).
Déjà en 1978, cette monnaie était en circulation, sous la forme de pièces en aluminium. Aujourd’hui, il est possible de trouver des billets de plusieurs valeurs : 200 000 ₫, 100 000 ₫, 50 000 ₫, 20 000 ₫, 10 000 ₫, 5 000 ₫, 2 000 ₫, 1 000 ₫, 500 ₫ et enfin, 200 ₫. Il existe également des pièces de valeurs moins importantes, comme 5 000 ₫, 2 000 ₫, 5 000 ₫ et 200 ₫.

La monnaie se divise en plusieurs unités. Ainsi, 1 ₫ équivaut à 10 hào, alors que 10 hào vaut 10 xu. Il faut également savoir que 1 € équivaut à 25 540 ₫. A l’inverse, 100 000 ₫ sont égaux à 3,93 €. Une fois ces aspects maîtrisés, vous pouvez facilement vous adapter à la devise locale.

Même si le Vietnam utilise sa propre devise, il est possible de payer vos achats en dollars ou en euros. Dans les lieux touristiques, les prix sont d’ailleurs aussi affichés en monnaie américaine. Toutefois, il est parfois préférable d’avoir recours au Dong. Cela facilite les transactions et réduit considérablement les frais bancaires. Pour obtenir la monnaie locale, il n’y a rien de mieux que l’échange !

Comment obtenir des dongs au Vietnam ?

Vous pouvez facilement obtenir vos dongs avant votre départ. Il n’y a rien de plus simple : vous vous rendez dans votre établissement bancaire, vous indiquez la somme que vous souhaitez convertir.
Ensuite, votre banque s’occupe de prélever la somme sur votre compte et d’obtenir les billets. En quelques jours, vous possédez des dongs.

Il est aussi possible d’attendre votre arrivée dans le pays.
Dans ce cas, nous vous conseillons vivement d’aller dans une banque. En général, elles sont ouvertes entre 7h30 et 11h30 et entre 13h et 16h30. Elles sont ouvertes du lundi au vendredi, ainsi que le samedi après-midi. Vous pouvez vous adresser directement au guichet. Sinon, tournez-vous vers les distributeurs automatiques. Vous en trouvez facilement qui acceptent les MasterCards et les Visas. Toutefois, vous êtes soumis à un plafond de retrait.

De plus en plus de commerces et d’hôtels acceptent les paiements par carte. Même si cette pratique n’est pas encore répandue dans tout le pays, vous trouvez facilement des restaurants ou des agences de voyage qui l’acceptent. Il faut tout de même compter des frais bancaires. Souvent, il s’agit d’un pourcentage appliqué à votre dépense.

Il existe également des bureaux de change.
Présents à l’aéroport et près des sites touristiques, ils vous proposent d’échanger vos euros en dongs. A l’inverse des banques, ils ne vous facturent pas de frais bancaires. Néanmoins, ils ajoutent une commission parfois très élevée. Il faut donc comparer les tarifs pratiqués.

Dans tous les cas, il est important de conserver vos reçus de retrait et d’échange. Cela vous permettra de justifier la provenance de votre argent, au moment de l’échanger contre des euros, à votre départ. Vous devez également vous assurer que les billets sont en bon état. En cas de déchirure ou de tache, ils risquent de ne pas être acceptés.

Enfin, sachez qu’il est rare que les bureaux de change acceptent les pièces.
Votre porte-monnaie déborde maintenant de dongs ! Il ne vous reste plus qu’à trouver comment les dépenser. En effet, l’organisation du budget est essentielle. Cela vous permet de ne pas dépasser au-delà de vos prévisions et de favoriser les dépenses importantes. Vous pouvez ainsi privilégier les hôtels, les restaurants ou les activités. Enfin, n’oubliez pas de faire un tour du côté des ateliers et des marchés afin de ramener des souvenirs de votre séjour au Vietnam !

Haut