Tradition et artisanat au Vietnam

Votre voyage au Vietnam s’annonce dépaysant. Les paysages, la langue, la culture et même les traditions y sont différents. Il faut donc vous préparer un minimum pour vous intégrer et mieux comprendre ce pays ! Avec ces quelques informations, vous allez parvenir à entrer en contact facilement avec les Vietnamiens !

Les traditions au Vietnam

Découvrez nos suggestions d’itinéraires au Vietnam :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes

Le choc des traditions commence dès le nom des Vietnamiens. Les habitants portent trois noms. Le premier est le nom patronymique, c’est-à-dire le nom de clan. En moyenne, il en existe 300 au Vietnam. Le plus répandu reste Nguyên.
Ensuite, le deuxième nom est le nom intercalaire. Il s’agit souvent de Van, Xuan ou Ngoc. Il permet de séparer le nom de clan du troisième nom.
Ce dernier correspond au prénom. Les parents attribuent des noms d’arbres, de fleurs ou de pierres précieuses aux femmes. Les hommes, eux, se voient nommés selon des concepts : Duc (verture), Thu (automne)…

Au Vietnam, les mariages répondent à une tradition ancestrale. Dans un premier temps, il n’est pas question d’amour. Les cercles d’amis s’occupent de présenter un prétendant aux parents des jeunes filles. Une fois les présentations faites, les deux partis étudient les thèmes astraux de chacun afin de trouver l’approbation du ciel. S’en suivent les fiançailles, puis le mariage.
Celui-ci est célébré devant l’autel des ancêtres. Ensuite, les convives et les mariés se retrouvent pour une fête colorée et joyeuse.

Les Vietnamiens ont un rapport particulier avec la mort de leurs proches. Leur tradition veut que l’on continue à servir à manger et à conserver une place à la personne défunte jusqu’à ses funérailles. La cérémonie est précédée par un repas où la famille et les proches se retrouvent. Dans les campagnes, les enfants déposent des lanternes en papier et des offrandes. Le cortège avance ensuite au rythme d’une musique traditionnelle.

L’artisanat au Vietnam

L’artisanat est très important au Vietnam.
Les techniques et le savoir-faire acquis ces derniers siècles permettent la création de belles pièces. Il est facile de s’en rendre compte en admirant les céramiques vietnamiennes. Vases, assiettes, bols, plats… les détails sont maîtrisés et soignés. Ces objets artisanaux peuvent aussi voir le jour avec d’autres techniques, comme la vannerie et la laque.

En effet, les objets en laque sont très courants. Ils peuvent aussi bien servir pour la décoration, l’ameublement ou la cuisine. Les Vietnamiens utilisent cette méthode pour toutes les occasions. C’est également le cas de la vannerie. Rotin, bambou et jacinthe d’eau permettent de créer des meubles et des objets incroyables. L’un des accessoires fabriqués en vannerie que vous trouvez le plus est le chapeau conique.

Les Vietnamiens sont particulièrement doués pour concevoir des objets, des bijoux, des peines ou même des statuettes en os de buffle et en corne. Il faut plusieurs heures pour voir naître l’objet final. Ensuite, les artisans s’attardent sur les finitions. Ils travaillent avec précision, méthode et passion. Il est possible de les voir à l’oeuvre sur les marchés ou dans les ateliers.

Le savoir-faire vietnamien ne s’arrête pas là ! Il s’étend jusqu’à la maîtrise des tissus. Les Vietnamiens sont maîtres dans la fabrication de la soie. Vous pouvez en trouver dans la région de Dà Nag ou dans les boutiques de Hô-Chi-Minh. D’ailleurs, la couture, ça les connaît ! Ils sont capables de concevoir un costume traditionnel en seulement 48 heures.

Le Vietnam est plein de surprises. L’artisanat et les traditions ne sont qu’une infime partie de ses trésors. Mais si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller sur les marchés ou participer aux fêtes traditionnelles. Ce sont des occasions uniques d’en apprendre davantage. Vous pouvez alors discuter avec des Vietnamiens. Ils se feront un plaisir de vous expliquer et de vous partager leur quotidien.

Haut