Un voyage à Angkor Cambodge : le temple de l'histoire de l'Empire Khmer

La première place au Cambodge

Quand on songe au Cambodge lieux d'intérêt, on associe spontanément l’image du pays au site d’Angkor. C’est sûrement assez réducteur car la capitale Phnom Penh mérite largement le détour tout comme d’autres villes intéressantes ou encore les îles paradisiaques du Golfe de Thaïlande.

Mais faire un voyage en Asie du Sud-Est et ignorer Angkor est impensable, il vaut à lui seul le voyage ! Pour le côté pratique, Phnom Penh est relié à Angkor par l’avion, le bus ou par le bateau. Le bateau en période humide est un périple charmant et offre une vue atypique du pays.

Le site archéologique d’Angkor est situé au Nord-Est du Cambodge à 8 km de la ville de Siem Reap.

Il fut l’une des capitales de l’Empire Khmer qui rayonna entre le 9ème et le 15ème siècle. Mais la cité serait en fait bien plus vieille, elle remonterait à la préhistoire. Elle s’étend sur environ 400 km2, ce qui en fait le plus vaste complexe religieux du monde. Une partie est même ensevelie sous la forêt. Et elle fait bien entendu partie du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Prendre le temps

Pour la visite du site d’Angkor il faut prévoir plusieurs jours, 3 peuvent suffire à se faire une bonne idée de l’ensemble. C’est dans cette optique qu’il est intéressant de loger à proximité du site. Siem Reap est l’endroit idéal pour y établir votre hébergement. Il vous proposera des hôtels de luxe à 4 ou 5 étoiles dans des écrins de verdure à mi-chemin entre Angkor et la ville. D’autres hôtels plus modestes sauront satisfaire les bourses plus modestes et enfin il vous reste l’alternative de la guesthouse. Cette dernière formule est une sorte de chambre d’hôte et pour certaines, on a vraiment l’impression d’être accueilli dans une villa cambodgienne avec un jardin traditionnel. Cela vous permettra en plus de goûter une cuisine cambodgienne authentique.

Pour pénétrer à l’intérieur du site, il faut d’abord se procurer un pass. Il en existe trois sorte : le pass 1 jour, le pass 3 jours et le pass 7 jours. Le prix a suivi l’augmentation du tourisme, il est donc en constante hausse. Il faut compter aujourd’hui entre 40 $ et 75 $ pour l’achat d’un pass. Les enfants de moins de 12 ans ont les entrées gratuites, pensez simplement à vous munir d’un passeport pour prouver leur âge.

Temples à perte de vue

La question reste maintenant de déterminer ce que l’on veut voir à Angkor. Et par quoi commencer.

De l’avis général on trouve sur le site quatre temples incontournables : Angkor Vat, le Bayon, Ta Prohm et le Banteay Srei. Les distances sont parfois importantes. On peut les faire à vélo ou en pittoresque tuk-tuk avec chauffeur. Il vous sera de toute manière impossible d'aller à la découverte de tous les temples, il faut donc opérer à des choix. Il faut savoir que sur l’ensemble du site, une grosse centaine de temples a été répertoriée et restaurée. Les quatre temples mentionnés plus haut font partie des indispensables. 

Pourquoi ne pas commencer par l’origine ? Le groupe de Roluos est situé à 15 km de Siem Reap et représente les premiers temples en grès construits par le peuple khmer. Pas moins de 27 sépultures y ont pu être dégagées. Nous conseillons les temples de Preah Ko, de Lolei et surtout de Bakong, qui date du 9ème siècle.

S’il vous reste un peu de temps, vous pourrez, en saison humide, faire un voyage jusqu’au charmant village flottant de Kompong Phluk dont les maisons sont sur pilotis.

Angkor Vat le majestueux

Angkor Vat est le plus vaste temple de tout le complexe et sans aucun doute le plus célèbre. Si l’on ne devait réserver une visite à qu’un seul temple, ce serait celui-ci. Il figure même sur le drapeau national du Cambodge, ce qui en fait l’unique bâtiment à connaître cet honneur. Angkor Vat est retranché derrière un mur d’enceinte et trois galeries concentriques au centre desquelles se dressent ses tours en quinconce. L’harmonie de son architecture, ses dimensions et le bon état de ses bas-reliefs en font un véritable joyau de la culture khmère.

Savez-vous que c’est le plus grand édifice religieux de la planète ? La légende raconte que sa construction mobilisa une armée de 300 000 ouvriers et 6000 éléphants. Rien que ça !

Son architecture est typique des temples montagne. C'est-à-dire que la toiture en Shikhara représente le mont Meru, la demeure des Dieux. Les douves représentent l’océan, les murs d’enceinte les montagnes et le sommet du temple la résidence des Dieux. Orienté vers l’Ouest, il est donc dédié à Vishnou.

Le temple ouvre à 5 heures du matin et le contempler sortir de la pénombre de l’aurore et le voir s’enflammer au contact des premiers rayons du soleil est un spectacle particulièrement saisissant.

Trio divin

Les 3 autres temples que nous avions sélectionnés méritent que l’on s’y attarde.

Angkor Tom est la capitale de l’ancienne cité. Sur un carré de 9 km2, elle déploie nombre de trésors architecturaux comme la Terrasse aux Eléphants, les ruines du Palais Royal, la Pyramide de Phimeanakas, les Tours Suor Prasat, le Temple montagne Baphuon et l’envoûtant Bayon.

Bayon est le temple principal d’Angkor Tom, il ne possède pas moins de 49 tours sculptées et ornées de visages géants au sourire énigmatique.

Ta Promh était le centre administratif de la cité. Si les maisons en bois des habitants n’ont pas résistées à l’épreuve du temps, le site de Ta Promh nous permet sans doute de revivre ce qu’ont dû ressentir les premiers explorateurs découvrant Angkor. Ta Promh est d’un romantisme époustouflant, un lieu magique où la pierre et le végétal se mélangent et s’entrelacent. Les racines aériennes de banians (sorte de figuiers) enveloppent délicatement les sculptures comme pour mieux les protéger. Cette harmonie désordonnée fait de Ta Promh un lieu unique et très marquant.

Banteay Srei est plus ancien qu’Angkor Vrat, il se situe au Nord et aller à sa découverte vaut le détour. Ses bas-reliefs n’ont pas à rougir de la concurrence d’Angkor Vat, tant ils sont magnifiques. Par sa petite taille il est dans un état de conservation remarquable. La qualité de ses sculptures fait montre de la finesse de l’art local, son architecture exquise, ciselée dans le grès rose, confèrent à l’ensemble une touche délicate, un ton doux qui laissent au visiteur un souvenir inoubliable.

Il reste encore bien d'autres choses à découvrir et Angkor n'a pas fini de livrer ses secrets.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

19347

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

127690

voyageurs nous ont fait confiance

Haut